MAGAZINE

HappyCulture

MEMORABILIA – 11.04.2018


Les Rébus

Saurez-vous deviner le sujet de l’article d’aujourd’hui ?

Les rébus bien sûr ! (lait – raie – bus ) Vous connaissez surement cette manière de communiquer avec des dessins ou images, qui, mis bout à bout forment un mot ou une phrase qui fait sens.

De nombreux poètes comme Guillaume Apollinaire ou Robert Desnos ont utilisé le rébus dans leurs recueils ou bien dans leurs écrits personnels.

Le rébus est également utilisé dès 1750 par Voltaire ! En effet lorsque Voltaire était reçu par Frédéric le Grand au Palais de Sanssouci, ils s’échangeaient des rébus et autres messages codés pour se donner rendez-vous pour déjeuner. Voici un exemple de leur correspondance :

Fréderic Le Grand à Voltaire : 2 mains sous p à cent sous scie ? Traduction : « Demain souper à Sanssouci ? »
Voici la réponse de Voltaire :

Avez-vous décodé la réponse de Voltaire à l’invitation de Frédéric le Grand ?
« G » grand « a » petit autrement dit : « J’ai grand appétit ».

A l’instar de ces maîtres de jeux de mots, la Maison CASTELBAJAC Paris dessine et brode des rébus depuis ses débuts. Ici, la Collection Automne/Hiver 1988 où les pulls se parent de chansons cultes et connues de tous sous forme de rébus. On retrouve cette même idée du poème illustré lors de la collection Automne/Hiver 1995.

On retrouve l’utilisation du dessin et de l’écriture sur l’imprimé de la Maison : Strip Dialog. En 1990 en all over sur un tapis (Collaboration CASTELBAJAC Paris et la Ligne Roset) ou en détail sur une robe collection Printemps/Eté 2006.

Au fil des années, la Maison CASTELBAJAC s’approprie également les citations d’auteurs célèbres en les transformant en rébus : Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry (1943).

CASTELBAJAC Paris use et s’amuse de ce jeu graphique. Plus récemment c’est dans la collaboration avec la marque DAGOBEAR, que les rébus on prit une place prépondérante dans la collection. Sous le signe de la Provence, les deux marques se sont alors appropriées les titres littéraires provençaux de Marcel Pagnol tout en rébus.

Retrouvez la collection CASTELBAJAC Paris x DAGOBEAR ici. 

Ainsi CASTELBAJAC Paris joue avec les références littéraires de son temps afin de se les approprier de façon ludique. Dorénavant vous n’aurez plus d’excuse pour ne pas décoder nos messages poétiques !